Liberapay est une plateforme de dons récurrents.

Tranquillement, sans dette, sans capital, sans propriété intellectuelle, sous statut associatif, complètement recopiable car documenté. Liberapay fournit un service « gratuit ou à prix libre pour tous et sans commission » et ose entrer en concurrence directe sur un marché difficile, dominé par des startups valorisée plusieurs millions comme Tipeee ou Patreon. C’est un projet « que chacun peut rejoindre et où tout le monde peut être financé pour son travail, sans fiche de poste, sans recrutement, où c’est soi-même qui décide de son revenu »
600 donateurs réguliers, 1100€ de chiffre d’affaire par mois uniquement en dons. C’est rien mais projeté à moyen terme, au vu de la croissance maintenant constante, ce sera beaucoup bientôt. La crise de 2018 (dû à l’abandon du prestataire de paiement) est presque dépassée maintenant, Liberapay fait son chemin et propose là aussi un autre exemple d’alternative crédible face aux modèles d’investissement classiques. Liberapay s’applique son propre service à lui-même : Vivre des contributions libres régulières en € et partager la valeur avec tous les membres participant au projet.

Un projet au modèle très proche de celui de Lichess.org, 2nde plateforme mondiale de jeux d’échecs en ligne. Un modèle sans doute à suivre, où l’on inverse presque toutes les règles du capitalisme pour prendre la première place et neutraliser ce qui aurait pu être considéré comme un marché auparavant. Neutralisé car une fois le pari gagné, il n’y a presque plus de valeur sur le marché, tout comme l’accès à une encyclopédie en ligne comme Wikipedia n’a presque plus de prix sur un marché aujourd’hui. Intriguant non ? Et si ça arrivait dans de très nombreux domaines ? Comme celui de la médecine, rien que sur la question des plans de ses équipements ou la mise au point des médicaments ?

92247395_10159441402898356_9220043471560114176_n