Financement collaboratif

Depuis quelques mois, nous commençons à voir de très belle choses se mettre en place, et sur de plus en plus de projets, où la communauté d’usagers finance quasiment du bien commun en soutenant des projets qui répondent à certains enjeux de société.  Ce qui est intéressant, c’est que ce sont des projets qui se font financer dans des logiques de dons ou presque. L’avantage est qu’il n’y a pas de prix défini par le producteur du service pour que l’usager puisse en bénéficier. Or, c’est souvent le fait de fixer un prix sur tout qui complexifie certains échanges. Dans ce mode de fonctionnement, chacun peut donner selon la valeur d’usage que ce service lui rend.

Au delà de l’enjeu financier, cette manière de fonctionner favorise une implication des usagers dans le projet, au point qu’ils finissent par devenir contributeurs, ou même concepteurs du projet. A ce sujet, je me rappelle d’un consule à l’ambassade du Mexique qui préconisait le paiement d’impôts, même minimes. Sans cela, les citoyens ne critiquaient pas ou n’utilisaient pas les institutions, ce qui ne permettait pas à leur amélioration…

Voici quelques sites qui fonctionnent en logique de financement participatif. Je différencie les projets financés en amorçage des projets financés de manière opérationnelle.

En amorçage :
Il y en a des dizaines actuellement : Ulule.com, Kisskissbangbang, kickstarter, Babeldoor.com, etc..

Une chose très intéressante, c’est ce que vient de sortir le site Ulule, avec la possibilité d’organiser un événement  qu’à partir du moment où un certain nombre de tickets est vendu. Plus besoin pour une association d’aller chercher des financements,  puis de faire de la communication pour espérer toucher suffisamment de monde : Les participants achètent en avance leur billet.

De manière opérationnelle :

  • Pour des projets :

– http://www.commondreams.org/view/2011/08/21
– http://www.partageaction.ca/french/about%20wics/bios/roger%20morin/default.asp?s=1 (avec une liste de donateurs, autant privés, que particuliers)
– Le mur de Rue 89 : http://mur.rue89.com/
– Mettre une plaque sur un article par sms : http://www.rue89.com/making-of/2009/06/05/achetez-votre-plaque-et-soutenez-lindependance-de-rue89-0

  • Pour les individus

http://ardour.org/support

Donation : appel mensuel

La régularité dans le financement, en montrant les besoins par mois, le niveau atteint chaque mois, et à quoi est destiné l’argent permet d’impliquer…Par exemple, j’ai donné à Paul Jorion le mois où j’ai vu qu’il n’atteignait pas son niveau alors que sans affichage de cela, je n’aurais sans doute jamais rien donné.

On pourrait rêver un peu et imaginer que, plutôt que tous payer un impôt qui est redistribué sans que les citoyens ne puissent exprimer leurs volontés (à part durant les élections une fois tous les x années), on propose que les choix de financement d’une partie de l’impôt, par exemple la partie dédiée à développer des projets ou de la culture, soit entre les mains de chacun. Exemple, nous aurions 20€ à donner sur un outil de financement participatif de projets qui favorisent l’intérêt général ou la production de bien commun… Cela réintroduirait de la démocratie dans la répartition des financements publics, pousserait à éduquer chaque citoyen sur les enjeux de développement de projets ou de culture, ou autre…. C’est d’ailleurs une idée qui est portée actuellement pour financer la musique (voir à ce sujet le  mécénat global)

← Previous post

Next post →

3 Comments

  1. Bonjour,
    Je voudrais vous faire partager un projet qui allie le financement collaboratif (crowdfunding) et le logiciel libre: https://elveos.org

    Serait-ce le commencement d’un nouveau mode d’économie ?

    • Oui, l’une des premières plateformes à ma connaissance développée en libre.
      Vous connaissez les porteurs de ce projet ? J’aimerais intégrer ce mode de fonctionnement pour les nouvelles fonctionnalités à développer de la plateforme imaginationforpeople.org. Le fait de pouvoir se proposer comme réalisateur de la tâche une fois celle-ci financée est très innovant aussi.

  2. AYMKILAUX

    Bonjour, découvrez d’autres pistes sur le chemin de l’économie collaborative, bienvenue sur http://www.merci-de-rien.com

Laisser un commentaire