L’importance du soutien aux monnaies « vraiment » libres

Bitcoin démystifie le système monétaire et démontre qu’il peut être pris en main par les citoyens. Mais Bitcoin ne résout pas les vices du modèle actuel. D’autres modèles plus éthiques existent, mais ils ont besoin d’un soutien massif pour accélérer leur développement.

Les crypto-monnaies ouvrent le champ des possibles

10305969125_004a566008_bL’un des grand intérêt de Bitcoin, c’est qu’il permet de se poser les bonnes questions sur le fonctionnement monétaire actuel, d’en comprendre ses dysfonctionnements, de faire de l’éducation populaire sur le sujet. Bitcoin prouve aussi qu’il est possible qu’un nouveau système soit approprié par des millions de personnes, voir même des Etats, et cela en très peu de temps.

Participer au développement de ces nouveaux outils permet de redonner beaucoup d’espoir pour trouver des solutions à ça :

Bon, malheureusement, Bitcoin a une répartition monétaire ultra dangereuse, puisque plus ça va, plus il incite à faire tourner des processeurs dans le vide juste pour créer de la monnaie. Une folie écologique, économique, sociale, etc… Pire, 50% de la masse monétaire a déjà été distribuée dans les mains de seulement quelques uns. Bref, Bitcoin concentre la monnaie de manière aussi injuste que le système actuel. Bitcoin n’est pas une monnaie libre.

Des solutions plus éthiques voient le jour

D’autres solutions portées par des citoyens courageux (au sens « agir avec le coeur ») émergent pour proposer des modèles plus éthiques. OpenUDC semble ainsi être le premier système pensé sur une autre théorie monétaire : La théorie relative de la monnaie, développée par Stéphane Laborde. Cette théorie propose une répartition équitable de la création monétaire dans l’espace et dans le temps. Ce qui amène à la constitution d’un revenu de base déjà conséquent. Un peu comme au Monopoly, sauf que l’argent donné au départ varie au fil du temps, ce qui permet de rendre le jeu infini, sans perdants… Pas comme aujourd’hui, où celui qui vient d’un pays pauvre se voit proposer des crédits à plus de 20% d’intérêts (et encore, seulement quand ce sont des ONG qui s’en occupent) juste pour commencer à avoir un peu d’argent dans la vie… L’idée de cette théorie, c’est que chaque personne reçoive autant au cours de sa vie, peu importe si elle arrive dans le système maintenant ou dans 40 ans, et peu importe le lieu. Pensée avec une unité « relative » à la masse monétaire par citoyen, plutôt que « quantitative », la monnaie ne subit plus d’inflation

Dernièrement, une version dérivée d’OpenUdc est sortie, appelée Ucoin et basée sur les mêmes principes, mais sur une autre technologie, Node.js, à mon sens plus appropriable. Cette version devrait être bientôt testable.

Les monnaies libres ont besoin de nos soutiens

Le problème d’OpenUDC ou de Ucoin, c’est que ces systèmes pour créer des monnaies sont trop éthiques et innovants pour que leur développement soit soutenu par l’acteur public ou privé de manière classique… Il faut un soutien financier citoyen pour permettre aux développeurs qui bossent sur ces projets de pouvoir dédier du temps autrement que juste le soir ou le weekend. Sans nous tous, nous risquons d’avoir besoin de trop de temps pour permettre l’émergence d’outils très fonctionnels. Dommage vu l’urgence et l’importance d’expérimenter ces outils, et face à la montée des critiques de Bitcoin, qui risque de décrédibiliser le potentiel de ces monnaies. On est un peu comme au début de wikipedia, où il a fallu plusieurs années pour réussir à financer des serveurs convenables…  Sauf que l’enjeu de ces monnaies est bien plus important qu’une encyclopédie mondiale, il est ici question de la colonne vertébrale autour de laquelle s’organise nos sociétés et nos vies. Bref, il y a urgence à soutenir ces développements, en particulier sur Ucoin, qui me semble prometteur à court terme. Le don, c’est aussi une reconnaissance de l’investissement qui motivera les équipes derrière ces projets, en attendant que nous puissions utiliser ces outils monétaires.

Pour info, avec gittip, il est possible de faire des « micros-dons » réguliers, de 20c à 100$ par semaine. Les développeurs de l’équipe choisissent ensuite combien ils prennent de rémunération de manière totalement transparente. Gittip est une plateforme libre, qui se rémunère elle même par le don.

Pour donner à Ucoin : 

La prochaine étape, ce sera sans doute de coupler un système monétaire de type Ucoin avec des outils de soutiens par le don de manière anonyme comme Gittip. De quoi peut-être nous diriger vers de nouvelles pratiques sociales, basées sur une économie du don, qui, je l’espère, nous permettront de réduire en partie l’usage de la monnaie….

Pour en savoir plus :

  • Le site de Ucoin
  • Le forum de discussion autour de Ucoin
  • http://fr.wikipedia.org/wiki/Monnaie_libre
  • http://wiki.creationmonetaire.info/
  • 2h20 de radio sur le sujet : http://www.f.0x2501.org/p/019/
  • http://ouishare.net/fr/2013/07/game-over-bitcoin-monnaie-virtuelle/
  • http://www.slate.fr/story/82525/autorites-bitcoin

Photo CCBYSA2.0 by antanacoins

Comments
  1. Galuel | Répondre
  2. simons | Répondre
  3. Tristan | Répondre
    • Cédric | Répondre
  4. simon | Répondre
  5. Tristan | Répondre
  6. Tristan | Répondre
  7. Cédric | Répondre
    • http://www./ | Répondre
  8. Anne | Répondre
    • Julien Béranger | Répondre
      • simons | Répondre
        • Julien | Répondre
  9. simon | Répondre
  10. Julien Béranger | Répondre
  11. Tristan | Répondre
  12. Olivier Cortès | Répondre
  13. Tristan | Répondre
    • Cédric | Répondre
  14. Olivier Cortès | Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.